Logo du ministère des affaires sociale et de la santé

Base de données publique
des médicaments

Visiter [medicaments.gouv.fr] Visiter [medicaments.gouv.fr]

Sommaire

Onglet fiche informationOnglet résumé des caractéristiques du produitOnglet notice patient
 

NUMETAH G13% E PREMATURES, émulsion pour perfusion - Résumé des caractéristiques du produit

Imprimer le document

ANSM - Mis à jour le : 14/05/2024

1. DENOMINATION DU MEDICAMENT  Retour en haut de la page

NUMETAH G13% E PREMATURES, émulsion pour perfusion.

2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE  Retour en haut de la page

Ce médicament se présente sous la forme d'une poche à trois compartiments. Chaque poche contient un mélange stérile apyrogène avec une solution de glucose, une solution pédiatrique d’acides aminés avec des électrolytes et une émulsion lipidique, comme décrit ci-dessous.

Volume de la poche

Solution de glucose
à 50 %

Solution d’acides aminés à 5,9 % contenant des électrolytes

Émulsion lipidique
à 12,5 %

300 mL

80 mL

160 mL

60 mL

Si l'administration de lipides n'est pas souhaitable, la conception de la poche permet d'ouvrir uniquement la soudure non permanente séparant les compartiments d'acides aminés/électrolytes et la solution de glucose, tout en gardant intacte la soudure séparant les compartiments d'acides aminés et de l'émulsion lipidique. Le contenu de la poche peut donc être perfusé avec ou sans lipides.

La composition du médicament, après avoir mélangé le contenu des deux compartiments (acides aminés et glucose, 2 compartiments, 240 ml de solution) ou trois compartiments (acides aminés, glucose et lipides, 3 compartiments, 300 ml d'émulsion) est présentée dans le tableau suivant.

Composition

Substance active

2 CP* ouverts

(240 mL)

3 CP** ouverts

(300 mL)

Compartiment des Acides Aminés

Alanine

0,75 g

0,75 g

Arginine

0,78 g

0,78 g

Acide aspartique

0,56 g

0,56 g

Cystéine

0,18 g

0,18 g

Acide glutamique

0,93 g

0,93 g

Glycine

0,37 g

0,37 g

Histidine

0,35 g

0,35 g

Isoleucine

0,62 g

0,62 g

Leucine

0,93 g

0,93 g

Lysine monohydratée

équivalent à Lysine

1,15 g

(1,03 g)

1,15 g

(1,03 g)

Méthionine

0,22 g

0,22 g

Chlorhydrate d'ornithine

équivalent à Ornithine

0,30 g

(0,23 g)

0,30 g

(0,23 g)

Phénylalanine

0,39 g

0,39 g

Proline

0,28 g

0,28 g

Sérine

0,37 g

0,37 g

Taurine

0,06 g

0,06 g

Thréonine

0,35 g

0,35 g

Tryptophane

0,19 g

0,19 g

Tyrosine

0,07 g

0,07 g

Valine

0,71 g

0,71 g

Acétate de potassium

0,61 g

0,61 g

Chlorure de calcium, dihydraté

0,55 g

0,55 g

Acétate de magnésium, tétrahydraté

0,10 g

0,10 g

Glycérophosphate de sodium hydraté

0,98 g

0,98 g

Compartiment de la solution de glucose

Glucose monohydrate

Équivalent à glucose anhydre

44,00 g

(40,00 g)

44,00 g

(40,00 g)

Compartiment de l’émulsion lipidique

Huile d’olive raffinée (environ 80 %) +
huile de soja raffinée (environ 20 %)

-

7,5 g

*2 CP = deux compartiments de la poche, **3 CP = trois compartiments de la poche.

Pour la liste complète des excipients, voir rubrique 6.1.

Les apports de l’émulsion/la solution reconstituée sont les suivants :

Composition

2 CP ouverts

3 CP ouverts

Par unité de volume (ml)

240

100

300

100

Azote (g)

1,4

0,59

1,4

0,47

Acides aminés (g)

9,4

3,9

9,4

3,1

Glucose (g)

40,0

16,7

40,0

13,3

Lipides (g)

0

0

7,5

2,5

Énergie

Calories totales (kcal)

198

82

273

91

Calories non protéiques (kcal)

160

67

235

78

Calories glucidiques (kcal)

160

67

160

53

Calories lipidiques (kcal) (1)

0

0

75

25

Ratio calories non protéiques/azote (kcal/g N)

113

113

165

165

Ratio calories lipidiques/ calories non protéiques (%)

-

-

32

32

Ratio calories lipidiques/ calories totales (%)

-

-

28

28

Électrolytes

Sodium (mmol)

6,4

2,7

6,6

2,2

Potassium (mmol)

6,2

2,6

6,2

2,1

Magnésium (mmol)

0,47

0,20

0,47

0,16

Calcium (mmol)

3,8

1,6

3,8

1,3

Phosphate (mmol) (2)

3,2

1,3

3,8

1,3

Acétate (mmol)

7,2

3,0

7,2

2,4

Malate (mmol)

3,2

1,3

3,2

1,1

Chlorure (mmol)

9,3

3,9

9,3

3,1

pH (env.)

5,5

5,5

5,5

5,5

Osmolarité env. (mOsm/l)

1 400

1 400

1 150

1 150

(1) Incluant les calories des phospholipides d'œuf pour injection.

(2) Incluant les phosphates apportés par les phospholipides d'œuf pour injection de l'émulsion lipidique.

3. FORME PHARMACEUTIQUE  Retour en haut de la page

Émulsion pour perfusion

Aspect avant reconstitution :

· les solutions des compartiments d'acides aminés et de glucose sont limpides, incolores ou jaune pâle ;

· l’émulsion lipidique est homogène et d’aspect blanc laiteux.

4. DONNEES CLINIQUES  Retour en haut de la page

4.1. Indications thérapeutiques  Retour en haut de la page

NUMETAH G13% E PREMATURES, est indiqué pour la nutrition parentérale chez les nouveau-nés prématurés lorsque l’alimentation orale ou la nutrition entérale est impossible, insuffisante ou contre-indiquée.

4.2. Posologie et mode d'administration  Retour en haut de la page

Posologie

La posologie dépend de la dépense énergétique, du poids, de l'âge, de l'état clinique du patient, et de sa capacité à métaboliser les constituants de NUMETAH G13% E PREMATURES, ainsi que du supplément d'énergie ou de protéines administré par voie orale/entérale. La concentration totale en électrolytes et en macronutriments varie selon le nombre de compartiments ouverts (voir rubrique 2).

La dose journalière maximale ne doit pas être dépassée. En raison de la composition fixe de la poche tri compartimentée, la capacité à répondre simultanément à tous les besoins nutritionnels peut ne pas être possible. Il existe des situations cliniques où la composition de la poche n’est pas adaptée aux quantités de nutriments nécessaires pour les patients.

Le débit de perfusion par heure et le volume journalier maximal recommandés varient en fonction du constituant. Si les limites du débit de perfusion ou du volume sont atteintes, cela définit la dose journalière maximale. Les recommandations concernant le débit de perfusion par heure et le volume journalier maximal sont les suivantes :

2 CP ouverts

(240 mL)

3 CP ouverts

(300 mL)

Débit de perfusion maximal en ml/kg/h

5,1

6,4

Correspondant à :

Acides aminés en g/kg/h

0,20*

0,20*

Glucose en g/kg/h

0,85

0,85

Lipides en g/kg/h

0

0,16*

Volume maximal en ml/kg/jour

102,3

127,9

Correspondant à :

Acides aminés en g/kg/j

4,0*

4,0*

Glucose en g/kg/j

17,1

17,1

Lipides en g/kg/j

0

3,2

* Limites conformément aux recommandations de l'ESPEN et de l'ESPGHAN

Il se peut que NUMETAH G13% E PREMATURES ne convienne pas à certains nouveau-nés prématurés, car l'état clinique du patient peut nécessiter une administration de formules personnalisées afin de répondre à ses besoins spécifiques évalués par le médecin.

Mode d’administration

Pour les instructions concernant la préparation et la manipulation de l'émulsion/la solution pour perfusion, voir la rubrique 6.6.

Lorsqu’elle est utilisée chez les nouveau-nés et les enfants de moins de 2 ans, la solution (dans la poche et les kits d'administration) doit être protégée de l’exposition à la lumière jusqu’à la fin de l’administration (voir rubriques 4.4, 6.3 et 6.6).

L’utilisation d’un filtre de 1,2 micron est recommandé pour l’administration de NUMETAH G13% E PREMATURES.

En raison de son osmolarité élevée, NUMETAH G13% E PREMATURES non dilué peut être uniquement administré par une veine centrale. Néanmoins, une dilution suffisante de NUMETAH G13% E PREMATURES avec de l'eau pour préparations injectables réduit l'osmolarité et permet une perfusion par une veine périphérique.

La formule suivante indique l'influence de la dilution sur l'osmolarité des poches.

Le tableau suivant présente des exemples d'osmolarité de mélanges avec 2 CP et 3 CP ouverts après ajout d'eau pour préparations injectables :

Acides aminés et glucose
(2 CP ouverts)

Acides aminés, glucose et lipides (3 CP ouverts)

Volume initial dans la poche (mL)

240

300

Osmolarité initiale (mOsm/l env.)

1 400

1 150

Volume d'eau ajouté (mL)

240

300

Volume final après ajout (mL)

480

600

Osmolarité après ajout

(mOsm/l environ)

700

575

Le débit doit être augmenté progressivement au cours de la première heure. Lors de l’arrêt de NUMETAH G13% E PREMATURES, le débit doit être diminué progressivement au cours de la dernière heure. Le débit d'administration doit être ajusté en fonction de la dose à administrer, de l'apport volumique journalier et de la durée de la perfusion, voir rubrique 4.9.

Chez les nouveau-nés prématurés, une administration parentérale continue sur 24 heures est généralement recommandée.

Néanmoins, une même poche ne doit pas être ouverte, suspendue et administrée pendant plus de 24 heures. Les perfusions cycliques doivent être gérées en fonction de la tolérance métabolique du patient.

La nutrition parentérale peut être poursuivie aussi longtemps que l'état clinique du patient l'exige.

Ce produit contient des électrolytes et peut être supplémenté ultérieurement en utilisant des préparations à base d’électrolytes commercialisées selon l’évaluation du médecin et les besoins cliniques du patient, voir rubrique 6.6.

Des vitamines et des oligo-éléments peuvent être ajoutés selon l’appréciation du médecin et en fonction des besoins cliniques du patient, voir rubrique 6.6.

4.3. Contre-indications  Retour en haut de la page

Les contre-indications générales à l'administration intraveineuse de NUMETAH G13% E PREMATURES en poche à 2 compartiments ouverts sont les suivantes :

· hypersensibilité aux protéines d'œuf, de soja ou d'arachide, à l'une des substances actives ou à l’un des excipients mentionnés à la rubrique 6.1, ou à l'un des composants de la poche ;

· anomalie congénitale du métabolisme des acides aminés ;

· concentrations plasmatiques élevées et pathologiques en sodium, potassium, magnésium, calcium et/ou phosphore ;

· traitement concomitant par ceftriaxone, même si des lignes de perfusion séparées sont utilisées. Voir rubriques 4.4, 4.5 et 6.2 ;

· hyperglycémie sévère.

L'ajout de lipides (administration intraveineuse de NUMETAH G13% E PREMATURES en poche à 3 compartiments ouverts) est contre-indiqué dans les situations cliniques supplémentaires suivantes :

· hyperlipidémie sévère ou troubles sévères du métabolisme lipidique caractérisés par une hypertriglycéridémie.

4.4. Mises en garde spéciales et précautions d'emploi  Retour en haut de la page

Si des signes ou des symptômes d'une réaction allergique se manifestent (tels que fièvre, sueurs, frissons, céphalées, éruptions cutanées ou dyspnée), la perfusion doit être immédiatement arrêtée.

NUMETAH G13%E PREMATURES contient du glucose dérivé du maïs. En conséquence, NUMETAH G13%E PREMATURES doit être utilisé avec précaution chez les patients allergiques au maïs ou aux produits à base de maïs.

Des cas de réactions fatales avec des précipités de ceftriaxone-calcium dans les poumons et les reins chez des nouveau-nés prématurés ont été décrits.

Chez les nouveau-nés prématurés, un traitement concomitant par ceftriaxone est contre-indiqué (voir rubrique 4.3).

Des précipités vasculaires pulmonaires entraînant une embolie pulmonaire d’origine vasculaire et une détresse respiratoire, d’issue fatale dans certains cas, ont été rapportés chez des patients recevant une nutrition parentérale. L’ajout excessif de calcium et de phosphate augmente le risque de formation de précipités de phosphate de calcium (voir rubrique 6.2). Une formation de précipités dans la circulation sanguine a également été suspectée.

En plus d'une inspection de la solution, le dispositif de perfusion et le cathéter doivent aussi être régulièrement contrôlés afin de détecter toute formation de précipités.

Si des signes de détresse respiratoire apparaissent, la perfusion doit être arrêtée et une évaluation médicale initiée.

Aucune solution ne peut être ajoutée à la poche sans en vérifier préalablement la compatibilité, étant donné que la formation de précipités ou la déstabilisation de l'émulsion lipidique peut entraîner une occlusion vasculaire (voir rubriques 6.2 et 6.6).

Une infection et une septicémie peuvent survenir en cas d'utilisation de cathéters intraveineux pour l'administration de formules parentérales ou en cas d'entretien défectueux des cathéters. Les effets immunosuppresseurs de certaines maladies ou de certains médicaments peuvent accroître le risque d'infection et de septicémie. Une surveillance clinique étroite et la réalisation d'examens de laboratoire afin de contrôler la survenue de fièvre/frissons, de leucocytose, de complications techniques liées au dispositif d'accès et d'hyperglycémie peuvent contribuer à une détection rapide des infections. Les patients qui nécessitent une nutrition parentérale sont souvent prédisposés à des complications infectieuses dues à la malnutrition et/ou à leur pathologie sous-jacente. Le risque de complications septiques peut être réduit en insistant sur l'utilisation d'une technique aseptique lors du positionnement et de l'entretien du cathéter, ainsi que lors de la préparation de la formule nutritionnelle.

Un syndrome de surcharge graisseuse a été rapporté avec des produits de nutrition parentérale similaires. Une capacité réduite ou limitée à métaboliser les lipides contenus dans NUMETAH G13% E PREMATURES ou un surdosage peuvent entraîner un « syndrome de surcharge graisseuse » (voir rubrique 4.8 et 4.9).

Chez les patients souffrant de dénutrition sévère, l’instauration de la nutrition parentérale peut entraîner un syndrome de renutrition qui se caractérise par le passage intracellulaire de potassium, de phosphore et de magnésium parallèlement au fait que les patients deviennent anaboliques. Un déficit en thiamine et une rétention d'eau peuvent également se développer. Il est recommandé de commencer la nutrition parentérale lentement et avec précaution, en surveillant attentivement le bilan hydrique, les électrolytes, les oligo-éléments et les vitamines.

NUMETAH G13% E PREMATURES doit uniquement être administré par une veine centrale sauf si une dilution suffisante est effectuée (voir rubrique 4.2). En cas de supplémentation de la formulation, l'osmolarité du mélange final doit être mesurée avant administration par une veine périphérique afin d'éviter toute irritation veineuse ou des lésions tissulaires en cas d'extravasation de la solution. L'administration périphérique de NUMETAH a conduit à une extravasation, entraînant des lésions des tissus mous et une nécrose de la peau.

Ne pas connecter les poches en série afin d’éviter tout risque d’embolie gazeuse due à l’air résiduel contenu dans la première poche.

Les lipides, les vitamines, les apports en électrolytes supplémentaires et les oligo-éléments doivent être administrés selon les besoins.

Précautions d’emploi

Ne pas ajouter d'autres médicaments ou substances à l’un des 3 compartiments de la poche, ou à la solution/émulsion reconstituée sans avoir au préalable vérifié la compatibilité et la stabilité de la préparation obtenue (en particulier la stabilité de l'émulsion lipidique) (voir rubriques 6.2 et 6.6).

L'exposition à la lumière des solutions pour nutrition parentérale par voie intraveineuse, notamment après l’ajout d’un mélange d’oligo-éléments et/ou de vitamines, peut avoir des effets négatifs sur les résultats cliniques chez les nouveau-nés, en raison de la production de peroxydes et d'autres produits de dégradation. Lorsqu’il est utilisé chez les nouveau-nés et les enfants de moins de 2 ans, NUMETAH G13%E PREMATURES doit être protégé de la lumière ambiante, jusqu'à la fin de l'administration (voir rubrique 4.2, 6.3 et 6.6).

L'équilibre hydroélectrolytique, y compris le magnésium, l'osmolarité sérique, les concentrations sériques en triglycérides, l'équilibre acido-basique, la glycémie, les analyses de la fonction hépatique et rénale, l'hémogramme, y compris la numération des plaquettes et les facteurs de coagulation, doivent être régulièrement contrôlés pendant toute la durée du traitement.

En cas d'états instables (par exemple, dus à un état post-traumatique sévère, un diabète décompensé, la phase aiguë d'un choc circulatoire, un infarctus du myocarde aigu, une acidose métabolique sévère, une septicémie sévère et/ou un coma hyperosmolaire), l'administration de NUMETAH G13% E PREMATURES doit faire l'objet d'une surveillance et d'un ajustement selon les besoins cliniques du patient.

Les données disponibles sur l'administration de NUMETAH G13% E PREMATURES chez les nouveau-nés prématurés de moins de 28 semaines d'âge gestationnel sont limitées.

Affections cardiovasculaires

A utiliser avec prudence chez les patients présentant un œdème pulmonaire ou une insuffisance cardiaque. Le bilan hydrique doit être étroitement surveillé chez ces patients.

Affections rénales

A utiliser avec prudence chez les patients présentant une insuffisance rénale. Le bilan hydroélectrolytique, y compris le magnésium, doit être étroitement surveillé chez ces patients.

Les troubles sévères de l'équilibre hydroélectrolytique, les surcharges liquidiennes sévères et les troubles métaboliques sévères doivent être corrigés avant le début de la perfusion.

Affections hépatiques/gastro-intestinales

A utiliser avec prudence chez les patients atteints d'insuffisance hépatique sévère, notamment de cholestase ou présentant une augmentation des enzymes hépatiques. La fonction hépatique doit être étroitement surveillée.

Affections endocriniennes et troubles du métabolisme

Des complications métaboliques peuvent survenir si l'apport en nutriments n'est pas adapté aux besoins du patient ou si la capacité métabolique pour un composant alimentaire donné n'a pas été évaluée avec précision. Des effets métaboliques indésirables peuvent résulter de l'administration inadéquate ou excessive de nutriments, ou de la composition inappropriée d'un mélange, par rapport aux besoins spécifiques du patient.

Les concentrations sériques en triglycérides et la capacité de l'organisme à métaboliser les lipides doivent être régulièrement surveillées. En cas de suspicion de troubles du métabolisme lipidique, il est recommandé de contrôler la concentration sérique en triglycérides si cela est cliniquement nécessaire.

En cas d'hyperglycémie, le débit de perfusion de NUMETAH G13% E PREMATURES doit être ajusté et/ou de l'insuline doit être administrée, voir rubrique 4.9.

Affections hématologiques

A utiliser avec prudence chez les patients présentant des troubles de la coagulation sévères. L'hémogramme et les facteurs de coagulation doivent être étroitement surveillés.

4.5. Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interactions  Retour en haut de la page

Aucune étude d'interaction pharmacodynamique n'a été réalisée avec NUMETAH G13% E PREMATURES.

NUMETAH G13% E PREMATURES ne doit pas être administré simultanément avec du sang par la même tubulure de perfusion en raison du risque de pseudo-agglutination.

Comme pour les autres solutions pour perfusion contenant du calcium, un traitement concomitant par ceftriaxone et NUMETAH G13% E PREMATURES est contre-indiqué chez les nouveau-nés prématurés (voir rubriques 4.3, 4.4 et 6.2).

L'huile d'olive et l'huile de soja possèdent une teneur naturelle en vitamine K1 susceptible d'entraver l'activité anticoagulante de la coumarine (ou de dérivés de la coumarine tels que la warfarine).

En raison de la teneur en potassium de NUMETAH G13% E PREMATURES, il convient d'être particulièrement attentif aux patients traités simultanément avec un diurétique d'épargne potassique (ex., amiloride, spironolactone, triamtérène), des inhibiteurs de l'enzyme de conversion (IEC), des antagonistes des récepteurs de l'angiotensine II ou des immunosuppresseurs (tacrolimus ou ciclosporine) en raison du risque d'hyperkaliémie.

Les lipides contenus dans cette émulsion peuvent interférer avec les résultats de certains examens de laboratoire (par exemple, bilirubine, lactate déshydrogénase, saturation du sang en oxygène, hémoglobine sanguine) si le prélèvement sanguin a été réalisé avant l'élimination des lipides. Ceux-ci sont normalement éliminés après une période de 5 à 6 heures sans apport de lipides.

Voir également la rubrique 6.2 « Incompatibilités ».

4.6. Fertilité, grossesse et allaitement  Retour en haut de la page

Grossesse

Sans objet étant donné que le produit est destiné à des nouveau-nés prématurés.

Allaitement

Sans objet étant donné que le produit est destiné à des nouveau-nés prématurés.

Fertilité

Ce produit contient du glucose, une solution d’acides aminés pédiatrique, des électrolytes et une émulsion lipidique ; les effets sur la fertilité sont improbables.

4.7. Effets sur l'aptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines  Retour en haut de la page

Sans objet.

4.8. Effets indésirables  Retour en haut de la page

Effets indésirables rapportés d’essai clinique et d’expérience post-commercialisation.

La sécurité d’emploi et l'administration de NUMETAH G13% E PREMATURES ont été évaluées dans le cadre d'une seule étude de phase III. Cent cinquante-neuf (159) patients pédiatriques ont été inclus dans l'étude et traités par NUMETAH G13% E PREMATURES.

Les données regroupées provenant des essais cliniques et de l'expérience post-commercialisation indiquent les réactions au médicament suivantes liées à NUMETAH:

Effets indésirables lors de l'essai clinique et l’expérience post-commercialisation

Classes de systèmes d'organes

Terme préférentiel MedDRA

Fréquenceb

TROUBLES DU METABOLISME ET DE LA NUTRITION

Hypophosphatémiea

Hyperglycémiea

Hypercalcémiea

Hypertriglycéridémiea

Hyperlipidémiea

Hyponatrémiea

Fréquent

Fréquent

Fréquent

Fréquent

Peu fréquent

Fréquent

AFFECTIONS HEPATOBILIAIRES

Cholestase

Peu fréquent

AFFECTIONS DE LA PEAU ET DU TISSU SOUS-CUTANE

Nécrose de la peau c

Indéterminé

Lésion des tissus mous c

Indéterminé

TROUBLES GENERAUX ET ANOMALIES AU SITE D’ADMINISTRATION

Extravasation c

Indéterminé

a Prélèvements sanguins effectués pendant la perfusion (sans jeûne).

b Fréquence basée sur les catégories suivantes : très fréquent (≥1/10) ; fréquent (≥1/100, <1/10) ; peu fréquent (≥1/1 000, <1/100) ; rare (≥1/10 000, <1/1 000) ; très rare (<1/10 000), fréquence indéterminée (ne peut être estimée sur la base des données disponibles).

c Ces effets indésirables n’ont été signalés que pour NUMETAH G13%E et G16%E lorsqu’ils ont été administrés par voie périphérique avec une dilution insuffisante (voir rubrique 4.4).

Autres effets de classe.

Les effets indésirables suivants ont été rapportés avec d'autres mélanges de nutrition parentérale :

· Syndrome de surcharge graisseuse : peut survenir en cas d’administration inappropriée (par exemple, un surdosage et/ou un débit de perfusion plus rapide que celui recommandé, voir rubrique 4.9) ; cependant, les signes et les symptômes de ce syndrome peuvent également survenir lorsque le produit est administré conformément aux instructions. Une capacité réduite ou limitée à métaboliser les lipides contenus dans NUMETAH G13% E PREMATURES associée à une clairance plasmatique prolongée peut provoquer un « syndrome de surcharge graisseuse ». Ce syndrome s'accompagne d'une brusque altération de l'état clinique du patient et se caractérise par des signes tels qu’une hyperlipidémie, de la fièvre, une stéatose hépatique (hépatomégalie), une détérioration de la fonction hépatique, une anémie, une leucopénie, une thrombocytopénie, des troubles de la coagulation, un détresse respiratoire aigüe, une acidose métabolique et des manifestations du système nerveux central (par exemple, un coma). Ce syndrome est généralement réversible après l'arrêt de la perfusion de l'émulsion lipidique.

· Précipités vasculaires pulmonaires (embolie vasculaire pulmonaire et détresse pulmonaire) (voir rubrique 4.4).

Déclaration des effets indésirables suspectés

La déclaration des effets indésirables suspectés après autorisation du médicament est importante. Elle permet une surveillance continue du rapport bénéfice/risque du médicament. Les professionnels de santé déclarent tout effet indésirable suspecté via le système national de déclaration : Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) et réseau des Centres Régionaux de Pharmacovigilance - Site internet : https://signalement.social-sante.gouv.fr/

4.9. Surdosage  Retour en haut de la page

En cas d'administration non appropriée (surdosage et/ou débit de perfusion plus rapide que celui recommandé), des nausées, des vomissements, des frissons, des déséquilibres électrolytiques et des signes d'hypervolémie ou d'acidose peuvent se manifester et avoir des conséquences fatales. Dans ce cas, la perfusion doit être immédiatement arrêtée. Si cela est médicalement approprié, des mesures supplémentaires peuvent être indiquées.

Une hyperglycémie, une glycosurie et un syndrome hyperosmolaire peuvent se manifester si la vitesse de perfusion du glucose dépasse la clairance.

Un surdosage ou une capacité réduite ou limitée à métaboliser des lipides peut entraîner un « syndrome de surcharge graisseuse », dont les effets sont généralement réversibles après l'arrêt de la perfusion de l’émulsion lipidique, voir également rubrique 4.8. Chez les nouveau-nés et les nourrissons, un syndrome de surcharge graisseuse a été associé à une acidose métabolique et une détresse respiratoire.

Il n'existe pas d’antidote spécifique pour le surdosage en NUMETAH G13% E PREMATURES. Les procédures d'urgence doivent être des mesures générales de soutien, principalement axées sur les systèmes respiratoire et cardiovasculaire. Dans certains cas graves, une hémodialyse, une hémofiltration ou une hémodiafiltration peuvent être nécessaires. Des cas graves de syndrome de surcharge graisseuse traités par exsanguino-transfusion ont été rapportés dans la littérature.

Une surveillance étroite des paramètres biochimiques est indispensable et les anomalies particulières doivent être prises en charge de façon appropriée.

5. PROPRIETES PHARMACOLOGIQUES  Retour en haut de la page

5.1. Propriétés pharmacodynamiques  Retour en haut de la page

Classe pharmacothérapeutique : solutions pour nutrition parentérale/ associations.

Code ATC: B05BA10.

La teneur en azote (20 acides aminés de la série L, dont 8 acides aminés essentiels) et la valeur énergétique (glucose et triglycérides) de NUMETAH G13% E PREMATURES permettent de maintenir un équilibre azote/énergie adéquat. L'azote et l'énergie sont nécessaires au fonctionnement normal de toutes les cellules de l'organisme et jouent un rôle important dans la synthèse protéique, la croissance, la cicatrisation, la fonction immunitaire, la fonction musculaire et de nombreuses autres activités cellulaires.

Cette formule contient aussi des électrolytes.

Le profil des acides aminés se définit comme suit :

· Acides aminés essentiels/acides aminés totaux : 47,5 %

· Acides aminés à chaîne ramifiée/acides aminés totaux : 24,0 %

L'émulsion lipidique contenue dans NUMETAH G13% E PREMATURES est un mélange d'huile d'olive raffinée et d'huile de soja raffinée (ratio d’environ 80/20), dont la répartition relative en acides gras est la suivante :

· 15 % d'acides gras saturés (AGS)

· 65 % d’acides gras mono-insaturés (AGMI)

· 20 % d'acides gras polyinsaturés (AGPI)

Le ratio phospholipides/triglycérides est de 0,06. La teneur modérée en acides gras essentiels (AGE) améliore le statut de leurs dérivés supérieurs tout en corrigeant une déficience en AGE.

L'huile d'olive contient une quantité significative d’alpha-tocophérol qui, combiné à un apport modéré en AGPI, contribue à améliorer le statut en vitamine E et joue un rôle important pour limiter la peroxydation lipidique.

Le glucose est la source d'hydrate de carbone. Le glucose est une source d'énergie essentielle dans l'organisme.

5.2. Propriétés pharmacocinétiques  Retour en haut de la page

Les constituants de l'émulsion pour perfusion (acides aminés, électrolytes, glucose et lipides) sont distribués, métabolisés et éliminés comme s'ils avaient été administrés individuellement. Le produit est administré par voie intraveineuse et est donc biodisponible à 100 %. Ses constituants sont distribués à toutes les cellules de l'organisme, qui les métabolisent.

5.3. Données de sécurité préclinique  Retour en haut de la page

Des études précliniques menées sur les composants de la poche à trois compartiments n’ont pas mis en évidence de risques supplémentaires à ceux déjà mentionnés dans le RCP.

Aucune étude sur les animaux n’a été menée avec NUMETAH G13% E PREMATURES (deux ou trois compartiments).

6. DONNEES PHARMACEUTIQUES  Retour en haut de la page

6.1. Liste des excipients  Retour en haut de la page

Excipients

Compartiment des acides aminés

Compartiment de la solution de glucose

Compartiment de l’émulsion lipidique

Acide L malique (1)

X

-

-

Acide chlorhydrique (1)

-

X

-

Phospholipides d’œuf pour injection

-

-

X

Glycérol

-

-

X

Oléate de Sodium

-

-

X

Hydroxyde de sodium (1)

-

-

X

Eau pour préparations injectables

X

X

X

(1)Pour l'ajustement du pH.

6.2. Incompatibilités  Retour en haut de la page

En l'absence d'études de compatibilité, ce médicament ne doit pas être mélangé avec d'autres médicaments, voir la rubrique 6.6.

Comme avec tous les mélanges pour nutrition parentérale, il convient de tenir compte des taux de calcium et de phosphate. Un ajout excessif de calcium et de phosphate, en particulier sous forme de sels minéraux, peut entraîner la formation de précipités de phosphate de calcium.

Comme pour les autres solutions pour perfusion contenant du calcium, un traitement concomitant par ceftriaxone et NUMETAH G13% E PREMATURES, est contre-indiqué chez les nouveau-nés prématurés (voir rubriques 4.3, 4.4 et 4.5).

En raison du risque de précipitation, NUMETAH G13%E PREMATURES ne doit pas être administré par la même ligne de perfusion avec l’ampicilline, la fosphénytoïne ou le furosémide.

NUMETAH G13% E PREMATURES ne doit pas être administré simultanément avec du sang par la même tubulure de perfusion, voir rubrique 4.5.

NUMETAH G13% E PREMATURES contient des ions calcium qui constituent un risque supplémentaire de coagulation avec formation de précipité dans le sang ou des composants anticoagulés/préservés au citrate.

6.3. Durée de conservation  Retour en haut de la page

18 mois.

Lorsqu’elle est utilisée chez les nouveau-nés et les enfants de moins de 2 ans, la solution (en poches et kits d’administration) doit être protégée de l’exposition à la lumière jusqu’à la fin de l’administration (voir les rubriques 4.2, 4.4 et 6.6).

Durée de conservation après reconstitution

Il est recommandé d'utiliser le produit immédiatement après ouverture des soudures non permanentes situées entre les deux ou trois compartiments. Toutefois, une fois reconstituée, la stabilité du mélange a été démontrée pendant 7 jours entre 2 °C et 8 °C, suivis de 48 heures à 30 °C.

Durée de conservation après supplémentation (électrolytes, oligo-éléments, vitamines, eau pour préparations injectables) :

Après l'ajout, la stabilité physique en cours d'utilisation a été démontrée pendant 7 jours, entre 2 °C et 8 °C, suivis de 48 heures à 30 °C.

Toutefois, du point de vue microbiologique, le produit après mélange doit être utilisé immédiatement. En cas d’utilisation non immédiate, les durées et conditions de conservation, après mélange et avant utilisation, relèvent de la seule responsabilité de l’utilisateur et ne devraient pas dépasser 24 heures à une température comprise entre 2°C et 8°C, sauf si la reconstitution/la dilution/la supplémentation a été réalisée dans des conditions d’asepsie dûment contrôlées et validées.

Voir la rubrique 4.2 « Posologie et mode d'administration » et la rubrique 6.6 « Précautions particulières d'élimination et de manipulation »

6.4. Précautions particulières de conservation  Retour en haut de la page

Ne pas congeler.

A conserver dans le suremballage.

6.5. Nature et contenu de l'emballage extérieur   Retour en haut de la page

La poche à trois compartiments sans PVC comporte les composants suivants :

· Une feuille en plastique multicouche.

· Un embout sur le compartiment contenant l'émulsion lipidique. Il est scellé après le remplissage pour empêcher tout ajout dans ce compartiment.

· Deux embouts sur les compartiments de solution d'acides aminés et de solution de glucose.

o Un embout de supplémentation qui ferme la sortie du compartiment de glucose.

o Un embout d'administration qui ferme la sortie du compartiment d'acides aminés.

Tous les composants sont sans latex naturel.

Pour empêcher tout contact avec l'air, la poche est conditionnée dans un suremballage étanche à l’oxygène qui contient un sachet absorbeur d'oxygène et un indicateur d'oxygène.

Présentations disponibles :

Poches de 300 ml : 10 unités par carton

1 poche de 300 ml.

Toutes les présentations peuvent ne pas être commercialisées.

6.6. Précautions particulières d’élimination et de manipulation  Retour en haut de la page

A usage unique.

Ne pas utiliser de poches endommagées.

Vérifier l'intégrité de la poche et des soudures non permanentes. Utiliser uniquement si les solutions d'acides aminés et de glucose sont limpides, incolores ou jaune pâle et exemptes de particules et si l'émulsion lipidique est un liquide homogène d'aspect laiteux.

L’utilisation d’un filtre de 1,2 micron est recommandé pour l’administration de NUMETAH G13% E PREMATURES.

Avant d'ouvrir le suremballage, contrôler la couleur de l'indicateur d'oxygène.

· Le comparer à la couleur de référence imprimée à côté du symbole OK et illustrée dans la zone imprimée de l'étiquette de l'indicateur.

· Ne pas utiliser le produit si la couleur de l'indicateur d'oxygène ne correspond pas à la couleur de référence imprimée à côté du symbole OK.

Les figures 1 et 2 illustrent comment retirer le suremballage de protection. Jeter le suremballage, l’indicateur d'oxygène et l’absorbeur d'oxygène.

Figure 1 Figure 2

Préparation de l’émulsion mélangée.

· S’assurer que le produit est à température ambiante avant de rompre les soudures non permanentes. Placer la poche sur une surface plane et propre.

· Ne pas utiliser la poche si son contenu est mélangé suite à une rupture accidentelle des soudures des compartiments pendant le transport.

Ouverture des 3 CP (ouverture des deux soudures non permanentes et mélange des trois solutions)

Etape 1 : Enrouler la poche depuis le coin du compartiment comportant l'œillet.

Etape 2 : Exercer une pression jusqu’à ce que les soudures s’ouvrent.

Etape 3 : Changer ensuite de direction en roulant la poche vers l’œillet.

Continuer jusqu’à ce que les soudures soient complètement ouvertes.

Procéder de la même manière pour finir l’ouverture de la seconde soudure.

Etape 4 : Retourner la poche au moins trois fois pour bien mélanger son contenu. Le mélange doit avoir l'aspect d'une émulsion d'un blanc laiteux.

Etape 5 : Retirer le protecteur du site d’administration et insérer le dispositif d'administration intraveineux.

Ouverture des 2 CP (ouverture de la soudure non permanente entre les compartiments d'acides aminés et de glucose)

Etape 1 : Pour n'ouvrir que la soudure pelable séparant les compartiments d'acides aminés et de glucose, enrouler la poche depuis le coin de la soudure séparant les compartiments d'acides aminés et de glucose comportant l'œillet et exercer une pression pour ouvrir cette soudure.

Etape 2 : Placer la poche de manière à ce que le compartiment de l'émulsion lipidique se trouve du côté de l'opérateur et l’enrouler tout en protégeant le compartiment de l'émulsion lipidique à l'aide des paumes des mains.

Etape 3 : D'une main, exercer une pression en enroulant la poche vers les embouts.

Etape 4 : Changer ensuite de direction en enroulant la poche vers l'œillet, tout en appuyant de l'autre main, jusqu'à ce que la soudure séparant les solutions d'acides aminés et de glucose soit entièrement ouverte.

Etape 5 : Retourner la poche au moins trois fois pour bien mélanger son contenu. La solution mélangée doit être limpide, incolore ou jaune pâle.

Etape 6 : Retirer le protecteur du site d’administration et insérer le dispositif d'administration intraveineux.

Supplémentations :

En utilisation chez les nouveau-nés et les enfants de moins de 2 ans, protéger ce médicament de l’exposition à la lumière jusqu’à la fin de l’administration. L’exposition de NUMETAH G13%E PREMATURES à la lumière ambiante, notamment après l'ajout d’un mélange d’oligo-éléments et/ou de vitamines, produit des peroxydes et d’autres produits de dégradation qui peuvent être réduits en protégeant le médicament de l’exposition à la lumière (voir les rubriques 4.2, 4.4 et 6.3).

Des additifs compatibles peuvent être ajoutés, via le site de perfusion dans le mélange reconstitué (après ouverture des soudures non permanentes et mélange du contenu des deux ou trois compartiments).

Des vitamines peuvent également être ajoutées au compartiment de glucose avant reconstitution du mélange (avant ouverture des soudures non permanentes et avant mélange des solutions et de l’émulsion).

Des supplémentations possibles de solutions d’oligo-éléments disponibles dans le commerce (identifiées par OE1 et OE4), de vitamines (identifiées par lyophilisat V1 et émulsion V2) et d'électrolytes en quantités définies sont présentées dans les tableaux 1-4.

1. Compatibilité avec OE4, V1 et V2

Tableau 1 : Compatibilité du mélange 3 en 1 (3 CP ouverts) avec et sans dilution avec de l’eau :

Pour 300 mL (mélange 3 en 1 avec des lipides)

Mélange sans dilution

Mélange avec dilution

Additifs

Taux inclus

Autre supplémentation maximale

Taux total maximal

Taux inclus

Autre supplémentation maximale

Taux total maximal

Sodium (mmol)

6,6

5,0

11,6

6,6

5,0

11,6

Potassium (mmol)

6,2

4,2

10,4

6,2

4,2

10,4

Magnésium (mmol)

0,47

0,83

1,3

0,47

0,83

1,3

Calcium (mmol)

3,8

3,5

7,3

3,8

3,5

7,3

Phosphate* (mmol)

3,8

2,5

6,3

3,8

2,5

6,3

Oligo-éléments et vitamines

-

15 mL OE4 + 1,5 flacon V1 + 25 mL V2

15 mL) OE4 + 1,5 flacon V1 + 25 mL V2

-

15 mL OE4 + 1,5 flacon V1 + 25 mL V2

15 mL OE4 + 1,5 flacon V1 + 25 mL (V2

Eau pour préparations injectables

-

-

-

-

300 mL

300 mL

* Phosphate organique

Tableau 2 : Compatibilité du mélange 2 en 1 (2 CP ouverts) avec et sans dilution avec de l’eau

Pour 240 mL (mélange 2 en 1 sans lipides)

Mélange sans dilution

Mélange avec dilution

Additifs

Taux inclus

Autre supplémentation maximale

Taux total maximal

Taux inclus

Autre supplémentation maximale

Taux total maximal

Sodium (mmol)

6,4

17,6

24

6,4

0,0

6,4

Potassium (mmol)

6,2

17,8

24

6,2

0,0

6,2

Magnésium (mmol)

0,47

2,13

2,6

0,47

0,0

0,47

Calcium (mmol)

3,8

3,5

7,3

3,8

0,0

3,8

Phosphate* (mmol)

3,2

4,0

7,2

3,2

0,0

3,2

Oligo-éléments et vitamines

-

2,5 mL OE4 + ¼ flacon V1

2,5 mL OE4 + ¼ flacon V1

-

2,5 mL OE4 + ¼ flacon V1

2,5 mL OE4 + ¼ flacon V1

Eau pour préparations injectables

-

-

-

-

240 mL

240 mL

* Phosphate organique

2. Compatibilité avec OE1, V1 et V2

Tableau 3 : Compatibilité du mélange 3 en 1 (3 CP ouverts) avec et sans dilution avec de l’eau

Pour 300 mL (mélange 3 en 1 avec des lipides)

Mélange sans dilution

Mélange avec dilution

Additifs

Taux inclus

Autre supplémentation maximale

Taux total maximal

Taux inclus

Autre supplémentation maximale

Taux total maximal

Sodium (mmol)

6,6

5,0

11,6

6,6

0,0

6,6

Potassium (mmol)

6,2

4,2

10,4

6,2

0,0

6,2

Magnésium (mmol)

0,47

0,83

1,3

0,47

0,0

0,47

Calcium (mmol)

3,8

1,9

5,7

3,8

0,0

3,8

Phosphate* (mmol)

3,8

2,5

6,3

3,8

0,0

3,8

Oligo-éléments et vitamines

-

2,5 mL OE1 +
¼ flacon V1 + 2,5 mL V2

2,5 mL OE1 +
¼ flacon V1 + 2,5 mL V2

-

2,5 mL OE1 +
¼ flacon V1 + 2,5 mL V2

2,5 mL OE1 +
¼ flacon V1 + 2,5 mL V2

Eau pour préparations injectables

-

-

-

-

300 mL

300 mL

* Phosphate organique

Tableau 4 : Compatibilité du mélange 2 en 1 (2 CP ouverts) avec et sans dilution avec de l’eau

Pour 240 mL (mélange 2 en 1 sans lipides)

Mélange sans dilution

Mélange avec dilution

Additifs

Taux inclus

Autre supplémentation maximale

Taux total maximal

Taux inclus

Autre supplémentation maximale

Taux total maximal

Sodium (mmol)

6,4

17,6

24

6,4

0,0

6,4

Potassium (mmol)

6,2

17,8

24

6,2

0,0

6,2

Magnésium (mmol)

0,47

2,13

2,6

0,47

0,0

0,47

Calcium (mmol)

3,8

3,5

7,3

3,8

0,0

3,8

Phosphate* (mmol)

3,2

4,0

7,2

3,2

0,0

3,2

Oligo-éléments et vitamines

-

2,5 mL OE1 +
¼ flacon V1

2,5 mL OE1 +¼ flacon V1

-

2,5 mL OE1 +
¼ flacon V1

2,5 mL OE1 +¼ flacon V1

Eau pour préparations injectables

-

-

-

-

240 mL

240 mL

* Phosphate organique

La composition des vitamines et les préparations d’oligo-éléments sont illustrées dans les tableaux 5 et 6.

Tableau 5 : Composition de la préparation commerciale d'oligo-éléments utilisée

Composition par flacon

OE1 (10 mL)

OE4 (10 mL)

Zinc

38,2 µmol ou 2,5 mg

15,3 µmol ou 1 mg

Sélénium

0,253 µmol ou 0,02 mg

0,253 µmol ou 0,02 mg

Cuivre

3,15 µmol ou 0,2 mg

3,15 µmol ou 0,2 mg

Iode

0,0788 µmol ou 0,01 mg

0,079 µmol ou 0,01 mg

Fluor

30 µmol ou 0,57 mg

-

Manganèse

0,182 µmol ou 0,01 mg

0,091 µmol ou 0,005 mg

Tableau 6 : Composition de la préparation commerciale de vitamines utilisée

Composition par flacon

V1

V2

Vitamine B1

2,5 mg

-

Vitamine B2

3,6 mg

-

Nicotinamide

40 mg

-

Vitamine B6

4,0 mg

-

Acide pantothénique

15,0 mg

-

Biotine

60 µg

-

Acide folique

400 µg

-

Vitamine B12

5,0 µg

-

Vitamine C

100 mg

-

Vitamine A

-

2 300 UI

Vitamine D

-

400 UI

Vitamine E

-

7 UI

Vitamine K

-

200 µg

Pour effectuer un ajout :

· Respecter des conditions d’asepsie.

· Préparer le site de supplémentation de la poche.

· Perforer le site de supplémentation et injecter les additifs à la seringue ou avec un dispositif de reconstitution.

· Mélanger le contenu de la poche et les additifs.

Préparation de la perfusion :

· Respecter des conditions d’asepsie.

· Suspendre la poche.

· Retirer le protecteur en plastique de l’embout d’administration.

· Insérer fermement le perforateur du dispositif de perfusion dans l’embout d’administration.

Administration de la perfusion :

· Le produit ne doit être administré qu'après ouverture des soudures non permanentes entre les deux ou trois compartiments et mélange du contenu de ces compartiments.

· Vérifier que l'émulsion pour perfusion finale avec 3 CP ouverts ne présente aucune séparation de phase ou que la solution pour perfusion finale avec 2 CP ouverts ne présente aucune trace de particules.

· Il est recommandé d’utiliser immédiatement le produit après l’ouverture des soudures non permanente. Ne pas conserver NUMETAH G13%E PREMATURES. Ne pas la conserver pour une perfusion ultérieure.

· Ne pas connecter de poches partiellement utilisées.

· Ne pas connecter les poches en série afin d’éviter tout risque d'embolie gazeuse due à l'air résiduel éventuellement contenu dans la première poche.

· Détruire de manière appropriée le produit restant, les déchets et les consommables inutilisés.

7. TITULAIRE DE L’AUTORISATION DE MISE SUR LE MARCHE  Retour en haut de la page

BAXTER S.A.S.

IMMEUBLE BERLIOZ

4 BIS RUE DE LA REDOUTE

78280 GUYANCOURT

FRANCE

8. NUMERO(S) D’AUTORISATION DE MISE SUR LE MARCHE  Retour en haut de la page

· 34009 300 608 6 5 : Poches de 300 mL : 10 unités par carton.

· 34009 300 608 5 8 : 1 poche de 300 mL.

9. DATE DE PREMIERE AUTORISATION/DE RENOUVELLEMENT DE L’AUTORISATION  Retour en haut de la page

[à compléter ultérieurement par le titulaire]

10. DATE DE MISE A JOUR DU TEXTE  Retour en haut de la page

[à compléter ultérieurement par le titulaire]

11. DOSIMETRIE  Retour en haut de la page

Sans objet.

12. INSTRUCTIONS POUR LA PREPARATION DES RADIOPHARMACEUTIQUES  Retour en haut de la page

Sans objet.

CONDITIONS DE PRESCRIPTION ET DE DELIVRANCE

Liste I.

Médicament soumis à prescription médicale.


Retour en haut de la page Retour en haut de la page

 
Plan du site |  Accessibilité |  Contact |  Téléchargement |  Declaration de confidentialité |  Service-Public.fr |  Legifrance |  Gouvernement.fr