Logo du ministère des affaires sociale et de la santé

Base de données publique
des médicaments

Visiter [medicaments.gouv.fr] Visiter [medicaments.gouv.fr]

Sommaire

Onglet fiche informationOnglet résumé des caractéristiques du produitOnglet notice patient
 

ERAZABAN 10 %, crème - Notice patient

Imprimer le document

ANSM - Mis à jour le : 01/07/2015

Dénomination du médicament

ERAZABAN 10 %, crème

Docosanol

Encadré

Veuillez lire attentivement cette notice avant d'utiliser ce médicament. Elle contient des informations importantes pour votre traitement votre maladie.

· Si vous avez d'autres questions, si vous avez un doute, demandez plus d'informations à votre médecin ou à votre pharmacien.

· Ce médicament est une spécialité d'automédication destinée à être utilisée sans consultation ni prescription d'un médecin.

· Gardez cette notice, vous pourriez avoir besoin de la relire.

· Si vous avez besoin de plus d'informations et de conseils, adressez-vous à votre pharmacien.

· Si les symptômes s'aggravent ou persistent après 10 jours, consultez un médecin.

· Si vous remarquez des effets indésirables non mentionnés dans cette notice, ou si vous ressentez un des effets mentionnés comme étant grave, veuillez en informer votre médecin ou votre pharmacien.

Sommaire notice

Dans cette notice :

1. QU'EST-CE QUE ERAZABAN 10 %, crème ET DANS QUELS CAS EST-IL UTILISE ?

2. QUELLES SONT LES INFORMATIONS A CONNAITRE AVANT D'UTILISER ERAZABAN 10 %, crème ?

3. COMMENT UTILISER ERAZABAN 10 %, crème ?

4. QUELS SONT LES EFFETS INDESIRABLES EVENTUELS ?

5. COMMENT CONSERVER ERAZABAN 10 %, crème ?

6. INFORMATIONS SUPPLEMENTAIRES

1. QU'EST-CE QUE ERAZABAN 10 %, crème ET DANS QUELS CAS EST-IL UTILISE ?  Retour en haut de la page

Classe pharmacothérapeutique

Classe pharmacothérapeutique: chimiothérapie à usage topique, antiviraux

Indications thérapeutiques

Le docosanol est un agent antiviral. ERAZABAN est une crème de couleur blanche utilisée dans le traitement des stades précoces de l'infection à herpès simplex labial (bouton de fièvre) afin d'accélérer la guérison et de soulager les symptômes comme les démangeaisons, la douleur, les picotements et les sensations de brûlure. Pour être efficace, le traitement avec ERAZABAN doit débuter dès les stades précoces du bouton de fièvre, soit avant que la cloque n'apparaisse. Commencez à utiliser ERAZABAN dès que vous ressentez des signes d'un bouton de fièvre, comme rougeur, démangeaisons, douleur, picotements et sensation de brûlure. Continuez à l'utiliser jusqu'à guérison du bouton de fièvre, en général pendant 4 à 6 jours.

L'origine des boutons de fièvre est liée à une infection au virus herpès simplex. L'infection peut se déclarer lorsque le système immunitaire est affaibli, au cours d'une période de stress ou au cours des règles. Le virus est responsable de l'apparition de cloques ou « boutons », la plupart du temps sur les lèvres.

2. QUELLES SONT LES INFORMATIONS A CONNAITRE AVANT D'UTILISER ERAZABAN 10 %, crème ?  Retour en haut de la page

Liste des informations nécessaires avant la prise du médicament

Sans objet.

Contre-indications

N'utilisez jamais ERAZABAN 10 %, crème:

· Si vous êtes allergique (hypersensible) au docosanol ou à l'un des autres composants contenus dans la crème et mentionnés à la fin de cette notice (voir rubrique 6).

Précautions d'emploi ; mises en garde spéciales

Faites attention avec ERAZABAN 10 %, crème:

· ERAZABAN est à usage externe uniquement. Tout contact inapproprié peut entraîner des irritations: éviter le contour des yeux et le contact avec les yeux. En cas de contact accidentel avec les yeux, rincez abondamment à l'eau.

· Les enfants de moins de 12 ans ne doivent pas utiliser ERAZABAN.

Ne pas utiliser si on vous a informé que vous êtes immunodéprimé (vous pouvez avoir eu une transplantation d'organe ou une maladie grave comme une leucémie ou le SIDA). Si vous êtes immunodéprimé et vous développez un bouton de fièvre, consultez immédiatement votre médecin.

Interactions avec d'autres médicaments

Utilisation d'autres médicaments

Il n'est pas probable qu'ERAZABAN entraîne des interactions ou soit affecté par la prise d'autres médicaments, car ERAZABAN est pour usage topique, uniquement. Si vous avez la moindre question concernant l'influence des autres médicaments sur ERAZABAN ou l'influence d'ERAZABAN sur d'autres traitements, adressez-vous à votre pharmacien.

Si vous prenez ou avez pris récemment un autre médicament, y compris un médicament obtenu sans ordonnance, parlez-en à votre médecin ou à votre pharmacien.

Interactions avec les aliments et les boissons

Sans objet.

Interactions avec les produits de phytothérapie ou thérapies alternatives

Sans objet.

Utilisation pendant la grossesse et l'allaitement

Grossesse et allaitement

ERAZABAN peut être utilisé au cours de la grossesse et de l'allaitement.

Sportifs

Sans objet.

Effets sur l'aptitude à conduire des véhicules ou à utiliser des machines

Conduite de véhicules et utilisation de machines

ERAZABAN n'a aucun effet sur la conduite de véhicules ou l'utilisation de machines.

Liste des excipients à effet notoire

Informations importantes concernant certains composants d'ERAZABAN 10 %, crème:

ERAZABAN contient du propylèneglycol. Ce composant peut être responsable d'irritations cutanées.

3. COMMENT UTILISER ERAZABAN 10 %, crème ?  Retour en haut de la page

Instructions pour un bon usage

Sans objet.

Posologie, Mode et/ou voie(s) d'administration, Fréquence d'administration et Durée du traitement

Posologie

· Adultes et adolescents (enfants de plus de 12 ans): Débutez le traitement dès que vous remarquez les premiers signes ou symptômes du bouton de fièvre, comme des démangeaisons, des sensations de piqûres, de brûlures ou des picotements sur la zone concernée.

· Lavez-vous soigneusement les mains avant et après le traitement afin de ne pas propager l'infection.

· Appliquez soigneusement une fine couche de crème sur l'ensemble du bouton de fièvre cinq fois par jour. (Approximativement toutes les 3 heures jusqu'au coucher).

· Utilisez votre doigt ou, de préférence, un coton-tige afin de ne pas contaminer le tube après avoir touché le bouton de fièvre.

· Continuez le traitement jusqu'à guérison complète. Le traitement dure en général entre 4 et 6 jours.

· Si les symptômes persistent après 10 jours, arrêtez le traitement et contactez votre médecin.

· ERAZABAN est un médicament. Ne le prêtez jamais à quelqu'un d'autre: vous risqueriez de lui transmettre votre infection.

Symptômes et instructions en cas de surdosage

Si vous avez utilisé plus de ERAZABAN 10 %, crème que vous n'auriez dû:

Il ne devrait pas y avoir de problème majeur si jamais vous avez étalé une trop grande quantité de crème sur votre peau. Aucun traitement spécifique ne sera nécessaire.

Instructions en cas d'omission d'une ou de plusieurs doses

Si vous oubliez d'utiliser ERAZABAN 10 %, crème:

Si vous oubliez d'utiliser ERAZABAN, reprenez votre traitement dès que possible.

Si vous avez d'autres questions sur l'utilisation de ce médicament, demandez plus d'informations à votre pharmacien.

Risque de syndrome de sevrage

Sans objet.

4. QUELS SONT LES EFFETS INDESIRABLES EVENTUELS ?  Retour en haut de la page

Description des effets indésirables

Comme tous les médicaments, ce médicament peut provoquer des effets indésirables, mais ils ne surviennent pas systématiquement chez tout le monde.

Les fréquences d'apparition des effets secondaires sont définies avec les termes suivants : très fréquent (plus que 1 fois sur 10); fréquent (entre 1 fois sur 100 et une fois sur 10); peu fréquent entre 1 fois sur 1000 et une fois sur 100); rare entre 1 fois sur 10000 et une fois sur 1000); très rare (moins que 1 fois sur 10000), fréquence indéterminée (ne peut être estimée sur la base des données disponibles).

Affections du système nerveux

Très fréquent : mal de tête.

Affections de la peau et du tissu sous-cutané

Fréquents : affections cutanées comme sécheresse de la peau, rougeur de la peau et gonflement du visage pouvant apparaître sur les zones où la crème a été appliquée.

En cas de réaction cutanée plus grave, interrompez immédiatement le traitement. Si le problème persiste, contactez votre médecin.

Déclaration des effets secondaires

Si vous ressentez un quelconque effet indésirable, parlez-en à votre médecin ou votre pharmacien. Ceci s’applique aussi à tout effet indésirable qui ne serait pas mentionné dans cette notice. Vous pouvez également déclarer les effets indésirables directement via le système national de déclaration : Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) et réseau des Centres Régionaux de Pharmacovigilance - Site internet : www.ansm.sante.fr

En signalant les effets indésirables, vous contribuez à fournir davantage d’informations sur la sécurité du médicament.

5. COMMENT CONSERVER ERAZABAN 10 %, crème ?  Retour en haut de la page

Tenir hors de la portée et de la vue des enfants.

Date de péremption

Ne pas utiliser ERAZABAN après la date de péremption mentionnée sur la boîte après « EXP mois/année ». La date d'expiration fait référence au dernier jour du mois.

Conditions de conservation

La crème est stable jusqu'à 6 mois après la première ouverture du tube.

A conserver à une température ne dépassant pas 25°C.

Si nécessaire, mises en garde contre certains signes visibles de détérioration

Sans objet.

Les médicaments ne doivent pas être jetés au tout à l'égout ou avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien ce qu'il faut faire des médicaments inutilisés. Ces mesures permettront de protéger l'environnement.

6. INFORMATIONS SUPPLEMENTAIRES  Retour en haut de la page

Liste complète des substances actives et des excipients

Que contient ERAZABAN 10 %, crème ?

La substance active est:

le docosanol

Un gramme de crème contient 100 mg de doconasol (10 %).

Les autres composants sont:

Stéarates de saccharose, paraffine liquide légère, propylèneglycol, alcool benzylique, eau purifiée.

Forme pharmaceutique et contenu

Qu'est-ce que ERAZABAN 10 %, crème et contenu de l'emballage extérieur ?

ERAZABAN est une crème de couleur blanche disponible en présentations de 2 g, 5 g et 15 g.

Nom et adresse du titulaire de l'autorisation de mise sur le marché et du titulaire de l'autorisation de fabrication responsable de la libération des lots, si différent

Titulaire

TONIPHARM

3, RUE DES QUATRE CHEMINEES

92100 BOULOGNE-BILLANCOURT

Exploitant

TONIPHARM

3, RUE DES QUATRE CHEMINEES

92100 BOULOGNE-BILLANCOURT

Fabricant

JENSON PHARMACEUTICAL SERVICES LTD.

CARRADINE HOUSE, 237 REGENTS PARK ROAD

LONDRES N3 3LF

ROYAUME UNI

ou

FLEET LABORATORIES LIMITED

94 RICKMANSWORTH ROAD

WATFORD

HERTFORDSHIRE - WD18 7JJ

ROYAUME UNI

Noms du médicament dans les Etats membres de l'Espace Economique Européen

Ce médicament est autorisé dans les Etats membres de l'Espace Economique Européen sous les noms suivants:

Conformément à la réglementation en vigueur.

Date d’approbation de la notice

La dernière date à laquelle cette notice a été approuvée est le {date}.

AMM sous circonstances exceptionnelles

Sans objet.

Informations Internet

Des informations détaillées sur ce médicament sont disponibles sur le site Internet de l’ANSM (France).

Informations réservées aux professionnels de santé

Sans objet.

Autres

CONSEILS/EDUCATION SANITAIRE

Les boutons de fièvre ou herpès labial sont dus à une infection provoquée par un virus appelé Herpes simplex. Après une primo-infection, le virus persiste dans l'organisme sans entraîner de symptômes.

A l'occasion d'un événement comme la fatigue, les règles, la fièvre, une émotion ou une exposition solaire, le virus peut parfois être réactivé et provoquer l'apparition de vésicules (cloques) en bouquet autour des lèvres, appelées boutons de fièvre. Ces vésicules sont contagieuses jusqu'à l'apparition des croûtes, signe de cicatrisation.

Il existe des signes avant coureurs localisés au lieu habituel de la lésion, qui se traduisent généralement par une sensation de brûlure et/ou de picotements.

Ces signes sont importants à connaître:

· c'est dès leur apparition qu'il faut débuter le traitement qui empêche la multiplication virale et permet de prévenir ou de limiter l'évolution du bouton de fièvre,

· c'est aussi dès leur apparition qu'il faut respecter les règles d'hygiène qui vous sont données dans les précautions d'emploi, afin de diminuer le risque de transmission du virus.

En revanche, le docosanol ne peut agir sur les virus qui persistent à l'état latent dans l'organisme et le docosanol n'empêche pas la survenue de récidives après l'interruption du traitement.

Retour en haut de la page Retour en haut de la page

 
Plan du site |  Accessibilité |  Contact |  Téléchargement |  Service-Public.fr |  Legifrance |  Gouvernement.fr