Logo du ministère des affaires sociale et de la santé

Base de données publique
des médicaments

Visiter [medicaments.gouv.fr] Visiter [medicaments.gouv.fr]

Sommaire

Onglet fiche informationOnglet résumé des caractéristiques du produitOnglet notice patient
 

MONOCRIXO L.P. 100 mg, gélule à libération prolongée (UNE PRISE QUOTIDIENNE) - Notice patient

Imprimer le document

ANSM - Mis à jour le : 01/04/2019

Dénomination du médicament

MONOCRIXO L.P. 100 mg, gélule à libération prolongée (UNE PRISE QUOTIDIENNE)

Chlorhydrate de tramadol

Encadré

Veuillez lire attentivement cette notice avant de prendre ce médicament car elle contient des informations importantes pour vous.

· Gardez cette notice. Vous pourriez avoir besoin de la relire.

· Si vous avez d’autres questions, interrogez votre médecin ou votre pharmacien

· Ce médicament vous a été personnellement prescrit. Ne le donnez pas à d’autres personnes. Il pourrait leur être nocif, même si les signes de leur maladie sont identiques aux vôtres.

· Si vous ressentez un quelconque effet indésirable, parlez-en à votre médecin ou pharmacien. Ceci s’applique aussi à tout effet indésirable qui ne serait pas mentionné dans cette notice. Voir rubrique 4.

Que contient cette notice ?

1. Qu'est-ce que MONOCRIXO L.P. 100 mg, gélule à libération prolongée (UNE PRISE QUOTIDIENNE) et dans quels cas est-il utilisé ?

2. Quelles sont les informations à connaître avant de prendre MONOCRIXO L.P. 100 mg, gélule à libération prolongée (UNE PRISE QUOTIDIENNE)?

3. Comment prendre MONOCRIXO L.P. 100 mg, gélule à libération prolongée (UNE PRISE QUOTIDIENNE)?

4. Quels sont les effets indésirables éventuels ?

5. Comment conserver MONOCRIXO L.P. 100 mg, gélule à libération prolongée (UNE PRISE QUOTIDIENNE)?

6. Contenu de l’emballage et autres informations.

1. QU’EST-CE QUE MONOCRIXO L.P. 100 mg, gélule à libération prolongée (UNE PRISE QUOTIDIENNE)ET DANS QUELS CAS EST-IL UTILISE ?  Retour en haut de la page

Classe pharmacothérapeutique : Analgésique opioïde, code ATC : N02AX02.

Le tramadol - la substance active de MONOCRIXO 100 mg, gélule à libération prolongée - est un antidouleur appartenant à la classe des opiacés qui agit sur le système nerveux central. Il soulage la douleur en agissant sur les cellules nerveuses spécifiques de la moelle épinière et du cerveau.

MONOCRIXO 100 mg, gélule à libération prolongée est utilisé pour le traitement de la douleur modérée à sévère.

2. QUELLES SONT LES INFORMATIONS A CONNAITRE AVANT DE PRENDRE MONOCRIXO L.P. 100 mg, gélule à libération prolongée (UNE PRISE QUOTIDIENNE) ?  Retour en haut de la page

MONOCRIXO 100 mg, gélule à libération prolongée ne peut être utilisé que chez les adultes et les enfants de plus de 12 ans.

Ne prenez jamais MONOCRIXO L.P. 100 mg, gélule à libération prolongée (UNE PRISE QUOTIDIENNE) :

· si vous êtes allergique (hypersensible) au tramadol ou à l'un des autres composants contenus dans ce médicament mentionnés dans la rubrique 6. )

· vous prenez simultanément ou si vous avez pris dans les deux semaines précédentes des inhibiteurs de la MAO (médicaments utilisés dans le traitement de la dépression) (voir rubrique « Prise d'autres médicaments »);

· lors d'une intoxication aiguë par l'alcool, les hypnotiques (médicaments qui provoquent le sommeil), certains médicaments contre la douleur, les opioïdes, ou les médicaments psychotropes (médicaments qui agissent sur l'humeur et les émotions);

· en cas d'épilepsie non contrôlée par un traitement;

· si vous souffrez d'insuffisance hépatique sévère;

· en remplacement d'un traitement de sevrage.

Avertissements et précautions

Adressez-vous à votre médecin ou pharmacien avant de prendre MONOCRIXO L.P. 100 mg, gélule à libération prolongée (UNE PRISE QUOTIDIENNE) :

· si vous pensez que vous êtes dépendant à d'autres médicaments contre les douleurs (opioïdes);

· si vous souffrez d'une diminution de la conscience (si vous sentez que vous allez vous évanouir);

· si vous êtes en état de choc (des sueurs froides peuvent en être le signe);

· si vous souffrez d'une augmentation de la pression intracrânienne (éventuellement après un traumatisme crânien ou une maladie cérébrale);

· si vous avez des difficultés à respirer;

· si vous avez une tendance à l'épilepsie: le risque de crises pourrait augmenter;

· si vous souffrez d'une maladie hépatique ou rénale.

Dans de tels cas veuillez consulter votre médecin avant de prendre ce médicament.

Des crises d'épilepsie ont été rapportées chez les patients prenant du tramadol à la dose recommandée. Le risque peut être augmenté lorsque les doses de tramadol sont supérieures à la dose quotidienne recommandée (400 mg).

MONOCRIXO L.P. 100 mg, gélule à libération prolongée (UNE PRISE QUOTIDIENNE) peut conduire à une dépendance physique et psychologique. Quand MONOCRIXO L.P. 100 mg, gélule à libération prolongée (UNE PRISE QUOTIDIENNE) est pris depuis longtemps, son effet peut diminuer, de sorte que des doses plus élevées doivent être prises (tolérance accrue).

Chez les patients ayant une tendance à abuser des médicaments ou à la dépendance, le traitement avec MONOCRIXO L.P. 100 mg, gélule à libération prolongée (UNE PRISE QUOTIDIENNE) ne doit être effectué que pendant des durées brèves et sous surveillance médicale stricte.

Veuillez également informer votre médecin si l'un de ces problèmes se produit pendant le traitement avec MONOCRIXO 100 mg, gélule à libération prolongée ou s'ils sont apparus dans le passé.

L'utilisation de ce médicament est déconseillée chez les patients présentant une intolérance au fructose, un syndrome de malabsorption du glucose et du galactose ou un déficit en sucrase/isomaltase (maladies héréditaires rares).

Enfants et adolescents

Sans objet.

Autres médicaments et MONOCRIXO L.P. 100 mg, gélule à libération prolongée (UNE PRISE QUOTIDIENNE)

Si vous prenez ou avez pris récemment un autre médicament, y compris un médicament obtenu sans ordonnance, parlez-en à votre médecin ou à votre pharmacien.

MONOCRIXO L.P. 100 mg, gélule à libération prolongée (UNE PRISE QUOTIDIENNE) ne doit pas être pris en même temps que les inhibiteurs de la MAO (certains médicaments pour le traitement de la dépression).

L'effet analgésique de MONOCRIXO L.P. 100 mg, gélule à libération prolongée (UNE PRISE QUOTIDIENNE) peut être réduit ainsi que la durée de ses effets, si vous prenez des médicaments contenant :

· de la carbamazépine (anti-épileptique),

· de la pentozacine, de la nalbuphine ou de la buprénorphine (antidouleur),

· de l'ondansétron (contre les nausées).

Votre médecin vous dira si vous pouvez prendre MONOCRIXO 100 mg, gélule à libération prolongée et quelle dose vous pouvez prendre.

Le risque d'effets indésirables augmente :

· Lors de l'administration concomitante de MONOCRIXO L.P. 100 mg, gélule à libération prolongée (UNE PRISE QUOTIDIENNE) avec d'autres médicaments qui ont un effet dépresseur sur le système nerveux. Vous pourrez vous sentir somnolent ou sur le point de vous évanouir. Si c'est le cas, prévenez votre médecin. Ces médicaments incluent les tranquillisants, les hypnotiques, les autres analgésiques comme la morphine et la codéine (également les médicaments contre la toux), et l'alcool.

· Si vous prenez des médicaments qui peuvent entraîner des convulsions (crises d’épilepsie), par exemple certains anti-dépresseurs et anti-psychotiques, le risque de convulsions peut augmenter si vous prenez MONOCRIXO L.P. 100 mg, gélule à libération prolongée (UNE PRISE QUOTIDIENNE) simultanément. Votre médecin vous indiquera si MONOCRIXO L.P. 100 mg, gélule à libération prolongée (UNE PRISE QUOTIDIENNE) vous convient.

· Si vous prenez certains anti-dépresseurs, MONOCRIXO L.P 100 mg peut interagir avec ces médicaments et vous pouvez ressentir certains symptômes comme des contractions musculaires rythmées et involontaires, incluant les muscles qui contrôlent le mouvement des yeux, une agitation, une transpiration excessive, des tremblements, une exagération des réflexes, une augmentation du tonus des muscles, une fièvre avec température supérieure à 38°C.

· Si vous prenez des anticoagulants coumariniques (médicaments anticoagulants), par exemple la warfarine, en même temps que MONOCRIXO L.P. 100 mg, gélule à libération prolongée (UNE PRISE QUOTIDIENNE). L'effet de ces médicaments sur la coagulation du sang peut être affecté et des saignements peuvent se produire.

MONOCRIXO L.P. 100 mg, gélule à libération prolongée (UNE PRISE QUOTIDIENNE) avec des aliments, boissons et de l’alcool

Ne pas boire d'alcool pendant le traitement par MONOCRIXO L.P. 100 mg, gélule à libération prolongée (UNE PRISE QUOTIDIENNE) car son effet peut être intensifié.

La nourriture n'a pas d'influence sur l'effet de MONOCRIXO L.P. 100 mg, gélule à libération prolongée (UNE PRISE QUOTIDIENNE).

Grossesse, allaitement et fertilité

Si vous êtes enceinte ou que vous allaitez, si vous pensez être enceinte ou planifiez une grossesse, demandez conseil à votre médecin ou pharmacien avant de prendre ce médicament.

Demandez conseil à votre médecin ou à votre pharmacien avant de prendre tout médicament.

Il existe très peu d'informations concernant la sécurité d'emploi du tramadol au cours de la grossesse. Par conséquent, vous ne devez pas utiliser MONOCRIXO L.P. 100 mg, gélule à libération prolongée (UNE PRISE QUOTIDIENNE) si vous êtes enceinte.

Un usage chronique pendant la grossesse peut entraîner des symptômes de sevrage chez le nouveau-né.

En général, l'utilisation du tramadol n'est pas recommandée pendant l'allaitement. De petites quantités de tramadol sont excrétées dans le lait maternel. Il n'est généralement pas nécessaire d'interrompre l'allaitement après une dose unique. Demandez conseil à votre médecin.

Conduite de véhicules et utilisation de machines

MONOCRIXO L.P. 100 mg, gélule à libération prolongée (UNE PRISE QUOTIDIENNE) peut entraîner de la somnolence, des vertiges et une vision floue et, par conséquent peut nuire à vos réactions.

Si vous sentez que vos réactions sont altérées, ne pas conduire de voiture ou un autre véhicule, ne pas utiliser d'outils électriques ou de machines, et ne travailler qu'en se tenant fermement.

MONOCRIXO L.P. 100 mg, gélule à libération prolongée (UNE PRISE QUOTIDIENNE) contient du saccharose. Si votre médecin vous a informé(e) d'une intolérance à certains sucres, contactez-le avant de prendre ce médicament.

3. COMMENT PRENDRE MONOCRIXO L.P. 100 mg, gélule à libération prolongée (UNE PRISE QUOTIDIENNE) ?  Retour en haut de la page

Veillez à toujours prendre ce médicament en suivant exactement les indications de votre médecin ou pharmacien. Vérifiez auprès de votre médecin ou pharmacien en cas de doute.

Posologie

La posologie doit être adaptée à l'intensité de votre douleur et à votre sensibilité. En général, la dose la plus faible doit être prise.

Utilisation chez les enfants et les adolescents

Sauf prescription contraire, la dose habituelle est:

Adultes et adolescents à partir de 12 ans:

La dose initiale habituelle est de 100 mg ou 200 mg par jour. Prenez votre gélule à la même heure chaque jour. Par exemple, si vous prenez une gélule à 8 heures du matin, vous devez prendre votre prochaine gélule à 8 heures le lendemain matin.

Votre médecin peut, si nécessaire, vous prescrire une posologie plus appropriée à vos besoins.

Ne prenez pas plus de 400 mg de chlorhydrate de tramadol par jour, sauf instructions contraires de votre médecin.

Enfants

MONOCRIXO L.P. 100 mg, gélule à libération prolongée ne convient pas aux enfants en-dessous de 12 ans.

Patients âgés

Chez les patients âgés (plus de 75 ans) l'excrétion de tramadol peut être retardée. Si cela vous concerne votre médecin peut recommander d’augmenter l’intervalle entre 2 prises.

Maladie grave du foie ou des reins (insuffisance) / patients sous dialyse

Les patients atteints de maladies graves du foie et des reins (insuffisance hépatique ou insuffisance rénale), ne doivent pas prendre MONOCRIXO L.P. 100 mg, gélule à libération prolongée (UNE PRISE QUOTIDIENNE). Si, dans votre cas, l'insuffisance est légère ou modérée, votre médecin peut recommander d’augmenter l’intervalle entre 2 prises.

Mode d'administration

Voie orale.

Les gélules doivent être avalées en entier, sans les mâcher.

Les gélules de MONOCRIXO L.P. 100 mg, gélule à libération prolongée (UNE PRISE QUOTIDIENNE) peuvent être ouvertes avec soin et leur contenu transféré dans une cuillère. La cuillère de granulés doit être placée dans la bouche du patient. Ensuite, le patient doit boire un verre d'eau pour rincer la bouche, afin que tous les granulés soient avalés. Les granulés ne doivent pas être mâchés ni écrasés.

Durée du traitement

Vous ne devez pas prendre MONOCRIXO L.P. 100 mg, gélule à libération prolongée (UNE PRISE QUOTIDIENNE) pendant une période plus longue que nécessaire. Si vous avez besoin d'être traité pour une durée plus longue, votre médecin vérifiera à de courts intervalles réguliers (le cas échéant avec des pauses dans le traitement) si vous devez continuer à prendre MONOCRIXO L.P. 100 mg, gélule à libération prolongée (UNE PRISE QUOTIDIENNE) et à quelle dose.

Si vous avez l'impression que l'effet de MONOCRIXO L.P. 100 mg, gélule à libération prolongée (UNE PRISE QUOTIDIENNE) est trop fort ou trop faible, parlez-en à votre médecin ou à votre pharmacien.

Si vous avez pris plus de MONOCRIXO L.P. 100 mg, gélule à libération prolongée (UNE PRISE QUOTIDIENNE) que vous n’auriez dû :

Si vous avez pris accidentellement des doses trop élevées, contactez immédiatement votre médecin ou rendez-vous aux urgences de l'hôpital le plus proche.

Un certain nombre de symptômes peuvent apparaître. Ceux-ci peuvent inclure: des vomissements, des nausées, une chute de la tension artérielle, un rythme cardiaque rapide, un malaise, un évanouissement voire un coma, des crises d'épilepsie et des difficultés respiratoires.

Si vous oubliez de prendre MONOCRIXO L.P. 100 mg, gélule à libération prolongée (UNE PRISE QUOTIDIENNE)

En cas d'oubli, la douleur est susceptible de revenir. Ne prenez pas de dose double pour compenser la dose que vous avez oublié de prendre. Il suffit de continuer à prendre les gélules comme avant.

Veuillez demander conseil à votre médecin. Il pourra vous donner un autre calmant jusqu'à ce que vous preniez la prochaine gélule.

Si vous arrêtez de prendre MONOCRIXO L.P. 100 mg, gélule à libération prolongée (UNE PRISE QUOTIDIENNE)

Si vous interrompez ou arrêtez le traitement avec MONOCRIXO L.P. 100 mg, gélule à libération prolongée (UNE PRISE QUOTIDIENNE) trop tôt, la douleur est susceptible de revenir. Si vous désirez arrêter le traitement en raison d'effets désagréables, veuillez en informer votre médecin.

Généralement, il n'y pas de conséquence à l'arrêt du traitement par MONOCRIXO L.P. 100 mg, gélule à libération prolongée (UNE PRISE QUOTIDIENNE). Cependant, l'arrêt brutal du traitement, dans de rares cas, peut occasionner des indispositions telles que de l'agitation, de l'anxiété, de la nervosité ou des tremblements, de l'hyperactivité, des troubles du sommeil et des troubles digestifs. Très rarement, certaines personnes peuvent être sujettes à des crises de panique, des hallucinations, des perceptions inhabituelles telles que démangeaisons, fourmillements, engourdissement et des sons dans les oreilles (acouphènes). Si vous ressentez un de ces effets à l'arrêt du traitement par MONOCRIXO L.P. 100 mg, gélule à libération prolongée (UNE PRISE QUOTIDIENNE), veuillez en informer votre médecin.

Si vous avez d'autres questions sur l'utilisation de ce médicament, demandez plus d'informations à votre médecin ou à votre pharmacien.

4. QUELS SONT LES EFFETS INDESIRABLES EVENTUELS ?  Retour en haut de la page

Comme tous les médicaments, ce médicament peut provoquer des effets indésirables, mais ils ne surviennent pas systématiquement chez tout le monde.

En général, la fréquence des effets indésirables est classée comme suit:

· très fréquent (peut affecter plus de 1 personne sur 10),

· fréquent (peut affecter jusqu’à 1 personne sur 10),

· peu fréquent (peut affecter jusqu’à 1 personne sur 100),

· rare (peut affecter jusqu’à 1 personne sur 1 000),

· très rare (peut affecter jusqu’à 1 personne sur 10 000),

· fréquence non déterminée : la fréquence ne peut être déterminée à partir des données disponibles.

Les effets indésirables les plus fréquents au cours du traitement avec MONOCRIXO L.P. 100 mg, gélule à libération prolongée (UNE PRISE QUOTIDIENNE) sont les nausées et les vertiges, qui se produisent chez plus de 10 % des patients.

Troubles cardiaques et vasculaires

Peu fréquent: les effets sur le cœur et la circulation du sang (palpitations, battements de cœur rapides, sensation de faiblesse ou collapsus). Ces effets indésirables peuvent survenir en particulier chez les patients en position debout et pendant un effort physique.

Rare: lents battements de cœur, augmentation de la pression artérielle.

Troubles du système nerveux

Très fréquent: vertiges.

Fréquent: maux de tête, somnolence.

Rare: modifications de l'appétit, sensations anormales (par ex. démangeaisons, picotements, engourdissement), tremblements, respiration lente, crises d'épilepsie, contractions musculaires, mouvements non coordonnés, perte de conscience transitoire (syncope). Si les doses recommandées sont dépassées, ou si d'autres médicaments qui diminuent la fonction cérébrale sont pris simultanément, la respiration peut ralentir.

Les crises d'épilepsie sont apparues principalement après la prise de doses élevées de tramadol ou lors de la prise simultanée de médicaments qui augmentent la vulnérabilité aux crises.

Troubles psychiatriques

Rare: hallucinations, confusion, troubles du sommeil, anxiété et cauchemars.

Des troubles psychologiques peuvent apparaître après un traitement avec MONOCRIXO 100 mg, gélule à libération prolongée. Leur intensité et leur nature peuvent varier (en fonction de la personnalité du patient et de la durée du traitement). Ils peuvent apparaître comme un changement d'humeur (habituellement une exaltation, occasionnellement une humeur irritable), des modifications de l'activité (habituellement suppression de l'activité, occasionnellement un accroissement) et une diminution des capacités sensorielles et cognitives (changements au niveau des sens et de la perception, qui peuvent conduire à des erreurs de jugement). Une dépendance peut survenir.

Troubles visuels

Rare: vision floue.

Troubles respiratoires

Rare: essoufflement (dyspnée). Une aggravation de l'asthme a été rapportée, cependant la relation de causalité n'a pas été établie.

Troubles de l'estomac et des intestins

Très fréquent: nausée.

Fréquent: vomissements, constipation, bouche sèche.

Peu fréquent: envie de vomir (haut-le-cœur), troubles de l'estomac (par ex.: sensation de pesanteur gastrique, ballonnement), diarrhée.

Troubles cutanés

Fréquent: transpiration.

Peu fréquent: réactions cutanées (par ex. démangeaisons, rougeurs).

Troubles musculaires

Rare: faiblesse musculaire.

Troubles hépatobiliaires

Très rare: augmentation des enzymes hépatiques.

Troubles du métabolisme et de la nutrition

Fréquence non déterminée : Hypoglycémie (faible taux de sucre dans le sang)

Troubles urinaires

Rare: émission difficile ou douloureuse de l'urine, moins d'urine que la normale.

Troubles généraux

Fréquent: fatigue.

Rare: des réactions allergiques (par ex. difficultés à respirer, respiration sifflante, gonflement de la peau) et choc anaphylactique (chute soudaine de la pression artérielle) sont apparues dans de très rares cas. Vous devez voir un médecin immédiatement si vous ressentez des symptômes tels que le gonflement du visage, de la langue et/ou de la gorge et/ou des difficultés à avaler ou de l'urticaire avec difficulté à respirer.

Si MONOCRIXO 100 mg, gélule à libération prolongée est pris pendant une longue période une dépendance peut survenir, mais le risque est très faible. A la fin du traitement, des signes de sevrage peuvent apparaître (voir «si vous arrêtez de prendre MONOCRIXO 100 mg, gélule à libération prolongée»).

Déclaration des effets secondaires

Si vous ressentez un quelconque effet indésirable, parlez-en à votre médecin ou à votre pharmacien. Ceci s’applique aussi à tout effet indésirable qui ne serait pas mentionné dans cette notice. Vous pouvez également déclarer les effets indésirables directement via le système national de déclaration : Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) et réseau des Centres Régionaux de Pharmacovigilance - Site internet: www.signalement-sante.gouv.fr

En signalant les effets indésirables, vous contribuez à fournir davantage d’informations sur la sécurité du médicament.

5. COMMENT CONSERVER MONOCRIXO L.P. 100 mg, gélule à libération prolongée (UNE PRISE QUOTIDIENNE) ?  Retour en haut de la page

Tenir ce médicament hors de la vue et de la portée des enfants.

N’utilisez pas ce médicament après la date de péremption indiquée sur l’emballage. La date de péremption fait référence au dernier jour de ce mois.

Pas de précautions particulières de conservation.

Ne jetez aucun médicament au tout-à-l’égout ou avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien d’éliminer les médicaments que vous n’utilisez plus. Ces mesures contribueront à protéger l’environnement.

6. CONTENU DE L’EMBALLAGE ET AUTRES INFORMATIONS  Retour en haut de la page

Ce que contient MONOCRIXO L.P. 100 mg, gélule à libération prolongée (UNE PRISE QUOTIDIENNE)  Retour en haut de la page

· La substance active est :

Chlorhydrate de tramadol .............................................................................................. 100 mg

Pour une gélule à libération prolongée

· Les autres composants sont :

Cellulose microcristalline, stéarate de saccharose, hypromellose, talc, polysorbate 80, dispersion de polyacrylate à 30 pour cent (EUDRAGIT NE 30D), siméticone, stéarate de magnésium.

Enveloppe de la gélule: indigotine (E 132), dioxyde de titane (E171), gélatine.

Qu’est-ce que MONOCRIXO L.P. 100 mg, gélule à libération prolongée (UNE PRISE QUOTIDIENNE) et contenu de l’emballage extérieur  Retour en haut de la page

Ce médicament se présente sous forme de gélule à libération prolongée.

Boîte de 10, 15, 20, 30 ou 60 gélules sous plaquettes thermoformées.

Toutes les présentations peuvent ne pas être commercialisées.

Titulaire de l’autorisation de mise sur le marché  Retour en haut de la page

LABORATOIRES THERABEL LUCIEN PHARMA

19 RUE ALPHONSE DE NEUVILLE

75017 PARIS

Exploitant de l’autorisation de mise sur le marché  Retour en haut de la page

LABORATOIRES THERABEL LUCIEN PHARMA

19 RUE ALPHONSE DE NEUVILLE

75017 PARIS

Fabricant  Retour en haut de la page

SMB TECHNOLOGY S.A

39 RUE DU PARC INDUSTRIEL

6900 MARCHE EN FAMENNE

BELGIQUE

Noms du médicament dans les Etats membres de l'Espace Economique Européen  Retour en haut de la page

Ce médicament est autorisé dans les Etats membres de l'Espace Economique Européen sous les noms suivants :

Finlande: MONOCRIXO 100-150-200 mg

Belgique MONOCRIXO 100-150-200 mg

Luxembourg MONOCRIXO 100-150-200 mg

Allemagne T-LONG 100-150-200 mg

Espagne DOLODOL 100-150-200 mg

Portugal TRAM-U-RON OD 100-150-200 mg

France MONOCRIXO 100-150-200 mg

Italie TRALODIE 100-150-200 mg

Danemark DOLOL RETARD UNO 100-150-200 mg

Conformément à la réglementation en vigueur.

La dernière date à laquelle cette notice a été révisée est :  Retour en haut de la page

[à compléter ultérieurement par le titulaire]

{MM/AAAA} {mois AAAA}.

Autres  Retour en haut de la page

Des informations détaillées sur ce médicament sont disponibles sur le site Internet de l’ANSM (France).

Retour en haut de la page Retour en haut de la page

 
Plan du site |  Accessibilité |  Contact |  Téléchargement |  Service-Public.fr |  Legifrance |  Gouvernement.fr