Logo du ministère des affaires sociale et de la santé

Base de données publique
des médicaments

Visiter [medicaments.gouv.fr] Visiter [medicaments.gouv.fr]

Sommaire

Onglet fiche informationOnglet résumé des caractéristiques du produitOnglet notice patient
 

ALYOSTAL PRICK CONTROLE POSITIF 10 mg/ml, solution pour prick-test cutané - Résumé des caractéristiques du produit

Imprimer le document

ANSM - Mis à jour le : 13/04/2017

1. DENOMINATION DU MEDICAMENT  Retour en haut de la page

ALYOSTAL PRICK CONTROLE POSITIF 10 mg/ml, solution pour prick-test cutané

2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE  Retour en haut de la page

Dichlorhydrate d'histamine....................................................................................................... 10 mg

Pour 1 ml de solution.

Pour la liste complète des excipients, voir rubrique 6.1.

3. FORME PHARMACEUTIQUE  Retour en haut de la page

Solution pour prick-test cutané.

Solution limpide, incolore à jaune pâle.

4. DONNEES CLINIQUES  Retour en haut de la page

4.1. Indications thérapeutiques  Retour en haut de la page

Ce médicament est à usage diagnostique uniquement.

Contrôle positif à l'histamine au cours des tests cutanés (prick-tests) pour le diagnostic de l'allergie de type I (réaction d'hypersensibilité à médiation IgE dépendante selon la classification de Gell et Coombs).

4.2. Posologie et mode d'administration  Retour en haut de la page

Mode d’administration

La technique du « prick-test » consiste à introduire la substance à tester dans la couche superficielle de la peau en pratiquant une micro-piqûre (en évitant le saignement) à l'aide d'un dispositif médical adapté (pointe type Stallerpoint ou lancette), à travers une goutte de la solution à tester déposée sur la peau.

Le test à l'histamine est pratiqué afin d'évaluer la réactivité cutanée (contrôle positif). Il est effectué en parallèle d'un contrôle négatif et des tests spécifiques avec les extraits allergéniques.

Les prick-tests doivent être réalisés par une personne expérimentée.

Les prick tests cutanés s'effectuent en règle générale sur la face antérieure de l'avant-bras. Ils peuvent également être réalisés au niveau du dos.

La zone cutanée destinée à la réalisation des tests doit être au préalable nettoyée, désinfectée avec de l’alcool et séchée.

Déposer ensuite une goutte d’alyostal prick contrôle positif sur la peau en respectant un espace suffisant avec les sites voisins de dépôts des solutions tests (3 cm environ).

Saisir une pointe type Stallerpoint ou une lancette entre le pouce et l'index et piquer perpendiculairement à la peau au travers de la goutte en imprimant un léger mouvement de rotation. Utiliser une nouvelle pointe ou lancette pour chaque solution testée.

Eliminer la solution en excès avec du papier absorbant en prenant soin de ne pas contaminer un site voisin du test.

Il est préférable de repérer, à l’aide d’un marqueur pour la peau, la localisation et la nature des solutions testées.

Lecture et interprétation des résultats

La réaction cutanée est obtenue dans les 20 minutes après l’exécution des tests.

Un prick-test à l'histamine est considéré comme positif (réactivité de la peau) lorsqu'il apparaît une papule, avec ou sans érythème, d'un diamètre supérieur ou égal à 3 mm. En cas d’absence d’apparition de papule d’un diamètre supérieur ou égale à 3 mm avec le contrôle positif, les résultats des tests cutanés réalisés avec des extraits allergéniques devront généralement être considérés comme ininterprétables.

La présence d’un érythème précoce et transitoire ne doit pas être prise en compte.

Pour archiver les résultats, les contours (papule, érythème) seront marqués puis les tracés seront transférés sur du ruban adhésif qui pourra être conservé dans le dossier du patient.

Le patient doit être gardé sous surveillance pendant 30 minutes après la réalisation des tests.

Population pédiatrique:

La réalisation de prick-test est possible chez l’enfant dès l’âge de 2 ans.

4.3. Contre-indications  Retour en haut de la page

Hypersensibilité à l’un des excipients mentionnés dans la rubrique 6.1.

Lésions cutanées au niveau de la zone de réalisation des tests (urticaire, dermatite, eczéma, psoriasis (voir rubrique 4.4.).

4.4. Mises en garde spéciales et précautions d'emploi  Retour en haut de la page

Dans de très rares cas, une réaction anaphylactique peut apparaitre après un test cutané réalisé avec un extrait allergénique. Aussi, le test avec le contrôle positif (à l'histamine) étant réalisé de façon concomitante avec les prick-tests à base d'allergènes, les séances de tests doivent être effectuées et interprétées par des médecins expérimentés disposant de tous les moyens nécessaires (incluant l'adrénaline injectable) au traitement des réactions systémiques qui pourraient survenir.

Les prick-tests cutanés utilisant les extraits allergéniques ne doivent pas être réalisés chez les patients traités par des béta-bloquants dans la mesure où de tels médicaments pourraient diminuer l’efficacité de l'adrénaline utilisée pour traiter un éventuel choc anaphylactique.

Les prick-tests cutanés ne doivent pas être réalisés pendant une exacerbation de l'allergie.

Les tests cutanés doivent être pratiqués sur une peau saine sinon ils peuvent être ininterprétables et risquent d'aggraver une dermatose préexistante. En cas de dermographisme, les résultats sont aléatoires et doivent être considérés comme ininterprétables.

En cas de curage ganglionnaire axillaire, il est préférable de réaliser les tests cutanés sur le bras opposé.

Cette solution contient du phénol. Elle n'est pas adaptée pour la réalisation de tests chez les patients présentant une hypersensibilité au phénol.

4.5. Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interactions  Retour en haut de la page

Certains médicaments symptomatiques de l'allergie ou inhibant la réactivité cutanée à l'histamine, peuvent altérer les résultats des tests cutanés allergologiques. Il apparaît donc nécessaire de suspendre ces traitements avant de pratiquer les tests cutanés allergologiques en respectant un délai qui est fonction de la durée d'activité au niveau cutané du médicament concerné. Il est habituellement préconisé une interruption préalable à la réalisation des tests de 7 jours pour les antihistaminiques oraux communément utilisés, 10 jours pour les dérivés phénothiaziniques, 3 semaines pour les antidépresseurs tricycliques (en raison de leurs propriétés antihistaminiques), 7 jours pour les corticoïdes en administration cutanée ou par voie systémique et 4 semaines pour la luminothérapie par UV et en particulier la PUVAthérapie.

Le médecin évaluera les modalités d’arrêt éventuel préalablement à la réalisation des tests cutanés.

La positivité du test à l'histamine (accompagné du test contrôle négatif) contribue à vérifier l'absence d'interactions des médicaments antiallergiques au cours des tests allergologiques cutanés.

4.6. Fertilité, grossesse et allaitement  Retour en haut de la page

Grossesse

A ce jour, aucun effet délétère n'a été rapporté, pour la mère comme pour l'enfant, en cas de tests cutanés à l'histamine réalisés au cours d'une grossesse. Néanmoins, la pratique de tests cutanés avec les allergènes n'est pas recommandée pendant la grossesse, sauf en cas de nécessité absolue de diagnostic, car ils peuvent exposer la femme enceinte à un risque de réaction allergique généralisée.

Allaitement

Aucune étude n’a été menée chez l’animal. Néanmoins, la réalisation des tests cutanés allergologiques est compatible avec l'allaitement.

Fertilité

Aucune étude n’a été menée chez l’animal.

4.7. Effets sur l'aptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines  Retour en haut de la page

Alyostal prick contrôle positif n’a aucun effet sur l'aptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines.

4.8. Effets indésirables  Retour en haut de la page

Possibilité de légère douleur locale au point d'administration.

Déclaration des effets indésirables suspectés

La déclaration des effets indésirables suspectés après autorisation du médicament est importante. Elle permet une surveillance continue du rapport bénéfice/risque du médicament. Les professionnels de santé déclarent tout effet indésirable suspecté via le système national de déclaration : Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) et réseau des Centres Régionaux de Pharmacovigilance - Site internet: www.ansm.sante.fr.

4.9. Surdosage  Retour en haut de la page

Compte tenu de la nature du test, du mode d'administration et de la dose utilisée, l'éventualité d'un surdosage est exclue.

5. PROPRIETES PHARMACOLOGIQUES  Retour en haut de la page

5.1. Propriétés pharmacodynamiques  Retour en haut de la page

Classe pharmacothérapeutique : Tests diagnostiques, Code ATC: V04CL

L'histamine administrée en prick-test cutané provoque dans les 20 minutes une réaction cutanée mimant la réaction d'hypersensibilité immédiate à un allergène caractérisée classiquement par l'apparition de prurit, érythème et papule. Papule et érythème résultent de l'effet vasoactif de l'histamine.

5.2. Propriétés pharmacocinétiques  Retour en haut de la page

La quantité de solution pénétrant dans la couche superficielle de la peau au cours d'un prick-test cutané est de l'ordre de 10-2 à 10-3 microlitre.

L'apparition dans les 20 minutes d'une démangeaison, d'une papule et d'un érythème local traduit la cinétique de la réponse cutanée induite par le prick-test et justifie le délai de lecture des résultats des tests.

5.3. Données de sécurité préclinique  Retour en haut de la page

Les données précliniques de sécurité de l'histamine sont rapportées dans la littérature à des doses d'exposition très supérieures à celles du prick-test. L'expérience acquise au long cours par la pratique clinique avec les composants utilisés dans la formulation de ce produit établit un niveau de sécurité acceptable avec les quantités administrées au patient par le prick-test cutané.

6. DONNEES PHARMACEUTIQUES  Retour en haut de la page

6.1. Liste des excipients  Retour en haut de la page

Glycérol, chlorure de sodium, phénol, eau pour préparations injectables.

6.2. Incompatibilités  Retour en haut de la page

En l'absence d'études de compatibilité, ce médicament ne doit pas être mélangé avec d'autres médicaments.

6.3. Durée de conservation  Retour en haut de la page

3 ans.

Après première ouverture du flacon : à conserver au maximum 6 mois au réfrigérateur (entre 2°C et 8°C).

6.4. Précautions particulières de conservation  Retour en haut de la page

A conserver au réfrigérateur (entre 2°C et 8°C).

Toutefois, le médicament peut séjourner à température ambiante pendant la réalisation du prick-test.

Pour les conditions de conservation du médicament après première ouverture, voir rubrique 6.3.

6.5. Nature et contenu de l'emballage extérieur   Retour en haut de la page

3 ml de solution en flacon (verre de type I) fermé par un applicateur compte-goutte (pipette en verre, tétine en chlorobutyl).

6.6. Précautions particulières d’élimination et de manipulation  Retour en haut de la page

Tout médicament non utilisé ou déchet doit être éliminé conformément à la réglementation en vigueur.

7. TITULAIRE DE L’AUTORISATION DE MISE SUR LE MARCHE  Retour en haut de la page

STALLERGENES

6, RUE ALEXIS DE TOCQUEVILLE

92160 ANTONY

8. NUMERO(S) D’AUTORISATION DE MISE SUR LE MARCHE  Retour en haut de la page

· 334 056-7 ou 34009 344 056 7 9: 3 ml en flacon (verre). Boîte de 1 flacon

9. DATE DE PREMIERE AUTORISATION/DE RENOUVELLEMENT DE L’AUTORISATION  Retour en haut de la page

[à compléter ultérieurement par le titulaire]

10. DATE DE MISE A JOUR DU TEXTE  Retour en haut de la page

[à compléter ultérieurement par le titulaire]

11. DOSIMETRIE  Retour en haut de la page

Sans objet.

12. INSTRUCTIONS POUR LA PREPARATION DES RADIOPHARMACEUTIQUES  Retour en haut de la page

Sans objet.

CONDITIONS DE PRESCRIPTION ET DE DELIVRANCE

Liste I

Réservé à l'usage professionnel selon l’article R5121-80 du code de la santé publique.


Retour en haut de la page Retour en haut de la page

 
Plan du site |  Accessibilité |  Contact |  Téléchargement |  Service-Public.fr |  Legifrance |  Gouvernement.fr